Chemical Reaction

Si vous croyez qu'il y a rien après la mort, vous avez tort.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le Doute a la même initale que Darius. ♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 1
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 18

MessageSujet: Le Doute a la même initale que Darius. ♦   Dim 21 Déc - 15:09


Every creature on earth dies alone


Darius Morgan ▬ Dary ▬ 20 printemps ▬ le Doute ▬ Serveur dans un bar (petit boulot) ▬ Xavier Samuel


I lived once   Caractère



Jeune homme incertain et timide, Darius est quelqu'un d'attachant et charmant. Il est aimable et généreux, sympathique et poli. Il accepte les gens, n'est jamais mauvais avec eux. Même face à quelqu'un d'antipathique au possible et d'insultant avec lui, il s'efforce de garder son sang froid ; de toute façon, répliquer méchamment ne serait pas à son avantage, il ne risquerait pour rien au monde de se battre, pour la simple raison qu'il ne sait pas le faire. La violence n'est pas son fort. Non seulement il n'en est pas fan, mais de toute façon il ne sait pas en user. Même chose quand il s'agit d'être insultant ou en colère, d'ailleurs. Il n'est juste pas crédible, le Dary.
Parlons un peu de son concept. Le Doute. L'hésitation, la timidité, et par la même le doute, il les a connus toute sa vie, pas étonnant donc qu'ils le suivent dans la mort. Bon, on ne parle pas là de l’hésitation sur quel repas prendre à midi – quoi que – mais plutôt si des choses plus importantes. « Ais-je eu raison de remballer cette fille ? Elle était gentille, j'aurais peut être du l'inviter à prendre un café. » « Est-ce que mon comportement est le bon ? » « Est-ce que je ne commets pas sans cesse des erreurs ? » Ce genre d'interrogations peuvent le tourmenter plusieurs heures, l'inquiéter et le rendre nerveux. Elles finissent par passer, mais peuvent parfois le tenir longtemps éveillé, à regretter telle ou telle chose qu'il a dite, à grincer des dents pour essayer d'oublier ces idioties. Bref, il doute sans cesse, et même si il essaie de cacher ce comportement, il a du mal à s'en passer.
Niveau sentimental, il ne sait pas trop où il en est, et pour l'instant il n'a trouvé son bonheur ni chez les hommes, ni chez les femmes.




Before   Histoire
La tête dans les étoiles ...

Sans être une famille particulièrement riche ou haut placée, les Morgan étaient particulièrement exigeants envers leurs trois enfants. Une fille aînée, qui avait particulièrement bien réussi dans la vie grâce à d'excellentes études et à de grandes capacités ; un fils cadet un peu turbulent et beaucoup mois prometteur que sa sœur, et enfin, le jeune Darius, un enfant renfermé et effacé. Leurs parents étaient aimants, mais sévères au possible. Après la réussite totale de l'éducation de leur fille, ils se rabattirent sur les deux plus jeunes. Ils ne les trouvaient jamais assez bons à l'école, jamais assez performants, jamais aussi exceptionnels que l'était la plus âgée. Si son frère aîné avait tendance à s'en ficher, Darius, lui, craignait le courroux de ses parents chaque fois qu'il savait qu'il n'avait pas parfaitement réussi quelque chose. Si il ne donnait pas le meilleur de lui même quelque part, il s'en voulait tout de suite. Et même lorsqu'il réussissait, il en doutait. Déjà qu'il avait peu de confiance en lui à la base, cette éducation suffit à le faire encore plus douter de lui-même, hésiter sur tout, s'inquiéter de chaque détail, jusqu'à frôler le perfectionnisme.
Les années passèrent, et à l'adolescence, Darius n'avait pas énormément évolué. Toujours à se soucier de tout et à garder la tête basse. Il voyait son frère aîné devenir indépendant, n'en avoir strictement plus rien à faire de ce que ses parents pouvaient lui dire, et surtout, avoir une faible considération pour le petit Dary. Il partait voler de ses propres ailes, laissant son jeune frère en pâture à des géniteurs qui le mettaient de plus en plus mal à l'aise. Enfin, il continua de faire avec ce qu'il avait.

Le voilà adulte, désormais. Il quitta le foyer familial à dix-huit ans, cette fois sans le moindre doute ou regret. Il trouva un appartement en ville, un job à mi-temps pour payer son loyer. Il vivait simplement, sans artifices, et deux ans passèrent ainsi, dans la banalité et le train-train qui étaient désormais son quotidien, sans s'en plaindre. Entre temps, il eut quand même la chance de rencontrer l'amour, certes un peu tardivement pour un joli minois comme le sien. Un gentille jeune fille, aussi attendrissante que lui, qu'il aimait et qu'elle aimait en retour. Darius n'avait jamais vraiment eu l'occasion d'explorer sa sexualité, mais en gros, il n'était pas sûr s'il préférait les hommes ou les femmes ; de toute façon il n'avait jamais essayé les hommes, et il aimait trop sa petite amie pour aller faire des expériences dans son dos.

Aucune mort n'est belle lorsqu'elle fauche la vie d'un jeune homme dans la fleur de l'âge. Surtout que celle de Darius est assez dommage... je vous laisse en juger.
Il arrive fréquemment que, lors de braquages, des gens soient pris en otage. Darius, avec son manque de chance, fit partie de la prise d'otage d'une bijouterie fortunée et essentielle. Tous les policiers de la ville furent alertés, postés devant le bâtiment et tentèrent de négocier avec les braqueurs, coincés à l’intérieur, menaçant leurs otages. Darius jugea la situation, tremblant et terrifié. Ils étaient peu nombreux : un couple de personnes âgées, une mère et sa toute jeune fille, et lui, inutile et apeuré. Les négociations se passèrent mal. Les criminels menacèrent d'abattre un des otages, et, ne voulant pas faire dans la dentelles, attrapèrent les cheveux de la jeune femme pour poser une arme sur sa tempe et la menacer, devant sa fillette et les témoins réunis.
Darius sentit son rythme cardiaque accélérer. Il devait agir. Il voulait agir. Ne pas laisser cette atrocité se produire devant lui, sans rien tenter. Pour une fois, il ne douta pas. Il avait peur, il était aussi terrifié qu'il était possible de l'être, mais il était sûr de lui, certain qu'il devait faire quelque chose, maintenant. Il se leva, chargea et renversa le braqueur, libérant la jeune femme hurlante.

Acte héroïque, mais au combien stupide : on ne braque pas seul une banque. Des complices étaient là, et cet affront ne leur plurent pas. Sans la moindre hésitation, il tournèrent leurs armes vers ce jeune impertinent et pressèrent la détente.




Mon pseudo est Jus d'orange, j'ai la majorité sexuelle et je suis disponible quand je veux. J'aime ce personnage et j'apprécie moins Mathilde Zimmermann. J'aimerai ajouter que j'ai très faim en l'instant présent.


© Halloween de Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clint McBower
EXTRAVAGANZA
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 18
Localisation : Québec

Passeport
Concept: Extravagance
Personnalité: Brendon Urie
Métier: Chef de troupe de Cirque / Magicien

MessageSujet: Re: Le Doute a la même initale que Darius. ♦   Dim 21 Déc - 15:57

    Xavier Samuel ça sonne mal, je sais pas pourquoi. C'est juste idk. Mais au moins sa tronche compense.
    Validé woot woot

~~~~~~

YOU GOTTA KEEP ON KEEPING ON;
even with the feeling
that you're gonna keep losing
you've gotta come back strong

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le Doute a la même initale que Darius. ♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gilles Coquard - Le doute Massaï
» Un fake SANS AUCUN DOUTE !
» Pas de doute
» j'ai un gros doute ! (arnaque Servimg.com)
» En plein doute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemical Reaction :: ONCE UPON A TIME :: Ⅱ . PRESENTATION :: ⅰ . Accepted-