Chemical Reaction

Si vous croyez qu'il y a rien après la mort, vous avez tort.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

  ☄ Oh, you no longer fear when your heart’s turned to gold - T.C.G.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 3
Date d'inscription : 21/12/2014
Localisation : Alsaaaaceeee

MessageSujet: ☄ Oh, you no longer fear when your heart’s turned to gold - T.C.G.   Dim 21 Déc - 15:19


✩ I'm dying to feel again


Tyrell C. Gatling ▬ Charlie, Ty' ▬ Ardeur ▬ 23 ▬ Boulots au hasard, il "joue des rôles" ▬ Jared Leto ♥


I live Caractère
Fast comes the blessing of all that you dreamed


Tyrell bouge beaucoup, Tyrell veut profiter de tout. Lancez-lui n'importe quel défi, vous pouvez être sûr qu'il le relèvera, à moins que ça ne soit trop dangereux - et encore, ces choses-là ne l'effraient pas, il arrive toujours à se tirer hors des situations périlleuses. C'est comme si la mort l'avait réveillé et qu'il avait décidé de se bouger, de profiter, de tout savourer, rien ne peut l'en empêcher, il est comme ça. Vivre est un défi, il l'a accepté, pour avoir échoué la première fois. Si, en apparences, il peut avoir l'air d'un simple jeune homme, voir d'un vieil adolescent qui ne tient pas en place, il conserve une certaine maturité, et quelques exigences. Il n'est pas mort tué par on-ne-sait quel criminel, c'est sa faute, si il s'est retrouvé sur cette île, et par-dessus son désir de saisir cette deuxième chance domine la peur de faire de nouvelles erreurs qui engendreront des conséquences qui pourraient lui être fatales. Vous ne le verrez jamais fumer une cigarette, toucher à un seul gramme de drogue ou même boire le verre de trop. Il fait attention, et c'est ce qui le rend encore plus respectable. Beaucoup se réveillent sur l'île et décident d'y faire n'importe quoi, sous prétexte qu'ils sont morts et qu'ils n'ont plus rien à faire. Quand on vous donne une chance de rattraper une mauvaise note à une interro, que faites-vous ? Vous ne la bâclez pas en décrétant que c'est inutile, que si vous avez foiré la première tentative vous échouerez à la deuxième, non. Vous travaillez un maximum pour réussir, et même si le résultat final ne sera pas parfait en raison de votre premier échec, vous faites de votre mieux, vous sauvez les meubles. Tout ça, c'est la façon de penser de Tyrell.
Comme dit plus haut, c'est quelqu'un de très exigent. Il ne veut que le meilleur pour lui, et si possible, des choses positives pour son entourage. Dans une situation périlleuse, il s'assurera d'être lui-même en sécurité avant de s'occuper des autres. Oui, il est égoïste, mais c'est compréhensible, j'imagine. Il peut se montrer assez craintif, bien qu'il le cache. Il fuit ceux qui viennent vers lui pour lui annoncer de mauvaises nouvelles, il porte parfois le masque froid d'un homme de mauvaise humeur lorsqu'il est triste, non pas parce qu'il prétend que ressentir est pour les faibles, mais plutôt parce que montrer ses faiblesses n'est pas la chose la plus intelligente à faire. On ne montre pas à un prédateur que l'on a peur. Il ne fera qu'en profiter. Mais dans ce contexte, le prédateur, c'est tout le monde. Tyrell aime mais se méfie des gens, il apprécie leur compagnie mais seulement lorsqu'elle est superficielle, il ne confie pas ses peurs à ses amis, il garde tout, ou presque, pour lui. D'un autre côté, il est tellement charismatique et plaisant que les gens s'en fichent. Il ne fait pas l'homme mystérieux qui veut se donner un genre, il est juste lui-même : un jeune homme qui profite de tout, qui savoure l'instant présent, qui apprécie la compagnie, aime faire des choses stupides et qui vous entraînera à faire des choses stupides, avec un sourire d'ange auquel vous ne pourrez pas résister.





Before   Histoire
But then comes the curses of diamonds and rings




Tyrell Charles Gatling naquit le 8 septembre 1991, à Tallahassee, en Floride.
Et Tyrell Charles Gatling a été un enfant insupportable.

Issu d'une famille aisée, il était l'aîné, petit garçon chouchouté par des parents qui l'aimaient aveuglément. À ses 2 ans, il eut une sœur et un frère, de faux-jumeaux. Les chouchouter, leur apprendre des choses et rire avec eux comme l'aurait fait n'importe quel grand-frère n'était pas dans ses habitudes. Il n'en avait pas grand-chose à faire d'eux, il ne les aimait même pas. M. et Mme Gatling avait toujours voulu avoir des enfants, et ils adulèrent les deux jumeaux à leur naissance comme ils l'avaient fait avec lui avant cela. S'occuper de deux enfants en bas-âge n'est pas une mince affaire, ils étaient donc plus souvent avec eux qu'avec leur premier fils, même si ils n'oubliaient jamais de manifester leur affection à son égard. Mais Tyrell lui, ne voyait qu'une chose : toute l'attention de ses parents n'était pas sur lui et ça, c'était terriblement frustrant. Il était jaloux, en manque d'attention et d'affection, et ces deux morveux étaient le mur qui le séparaient de ses parents qui, si les deux petits n'avaient pas été là auraient continué de s'occuper de Tyrell, et uniquement de lui.

C'est pourquoi, en grandissant, ce dernier continua d'ignorer son frère et sa sœur, et chaque approche que tentait l'un des deux se terminait dans les cris et les larmes. Tyrell critiquait, sinon ignorait, les deux enfants et leur tournait le dos, ce qui les frustrait terriblement. Comment réagir face à quelqu'un d'aussi froid lorsque nos parents ne nous ont fait connaître que la tendresse et l'affection ? Évidemment, les parents réagirent, mais les disputes n'aboutirent à rien, Tyrell ne voulait rien entendre. M. et Mme Gatling en avait marre de ces tensions, aussi prirent-ils la décision la plus stupide : s'occuper plus, voir plus que les deux autres, de Tyrell. Lui montrer qu'on le regardait et qu'il n'était pas ignoré. Oh, bien sûr, ça allait mieux après ça. Mais seulement pour Tyrell. Les deux autres étaient dégoûtés, dégoûtés de voir que ce chantage affectif avait marché, et... bref. Passons. Conflits familiaux, pleurs, crises, colères, tout ça pourquoi ? Parce que ce petit idiot n'avait pas supporté de ne plus être le centre de l'attention à la maison.

En grandissant, il voulut prouver son "indépendance", suite à de nombreuses conversations qu'il avait eues avec ses parents, et qui n'avaient abouti qu'à "de toute façon tu es irresponsable, égoïste, et tu n'iras nulle part avec un tel ego !" Papa avait raison. Mais Tyrell, lui, voulait prouver que si, il irait quelque part. Il commença par des petits jobs, emménagea dans un appartement piteux, enchaîna les rencontres désastreuses avec hommes et femmes (disons qu'il se gardait toutes les portes ouvertes), toujours dans l'espoir qu'un jour, quelque chose d'heureux se produirait et qu'il aurait enfin la belle vie. C'est beau de vouloir construire une grande et somptueuse maison, mais comment tu veux faire si tu ne sais même pas de quel matériel tu as besoin ? Pour l'instant, il se contentait de traîner dans des bars, de s'inventer des CV pour trouver des boulots qui n'aboutissaient à rien, il avait sa bande de potes, des types tout sauf respectueux.

“ Tu peux toujours devenir dealer, hein. ” lui dit un jour le "pote d'un pote", une clope au bec.

Oui, pourquoi pas ? Ça peut rapporter gros, c'est plus ou moins risqué, Tyrell adore le risque, et surtout, pas de patron chiant, du moins si on n'en veut pas.

Tyrell a essayé. Essayé. Est-ce que quelqu'un a pensé à lui expliquer comment bien faire, est-ce que quelqu'un lui a seulement spécifié qu'un bon dealer ne se drogue pas ? Quand on voit passer des substances étranges sous notre nez, des substances que les consommateurs nous décrivent comme "extras", comment résister à la tentation d'y goûter ? Quand on est aussi irresponsable que Tyrell ? Non, on n'y résiste pas, de toute façon. Alors il l'a fait. Et ça ne l'a pas aidé. Du tout.
Alors, défoncé et sale, il a essayé de continuer ses petits trafics. Mais la police a fini par l'emmener, faut dire qu'il était pas discret. Il a passé un peu de temps en taule, et quand il a retrouvé la liberté, il... n'avait plus rien. Sa famille, ses amis, personne ne voulait plus entendre parler de lui. Alors il s'est retranché dans un coin, avec sa bouteille et sa clope, et la descente aux enfers a commencé. Il vivait de façon pathétique, il n'avait plus de chez lui, puisqu'il n'avait plus les moyens de se le payer, ou du moins c'est ce qu'il pensait. "Je suis foutu, ça sert plus à rien de faire des efforts pour remonter la pente, hermf." Il lui restait un dixième, voire un centième de fierté... qu'il n'hésita pas à noyer dans l'alcool, en espérant y noyer sa honte et son dégoût.
C'est méconnaissable, affalé dans un coin de rue, sale et honteux que Tyrell but la gorgée de trop, celle qui l'entraîna dans le coma éthylique qui causa sa mort, sans que personne ne le sache, sans que personne ne veuille le savoir.

Qui s'étonne encore qu'il veuille profiter de la vie à cette heure-ci ?




Mon pseudo est Potato, j'ai deux mille ans et je suis disponible …jamais, degage. J'aime le gaysex *meurt* et j'apprécie moins Justine. Je te hais Justine, voilà. J'aimerai ajouter que pouic.


© Halloween de Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clint McBower
EXTRAVAGANZA
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 18
Localisation : Québec

Passeport
Concept: Extravagance
Personnalité: Brendon Urie
Métier: Chef de troupe de Cirque / Magicien

MessageSujet: Re: ☄ Oh, you no longer fear when your heart’s turned to gold - T.C.G.   Dim 21 Déc - 15:55

    Pilou pilou, validé.
    -btw pas de gifs avec les cheveux longs, j'suis déçu-

~~~~~~

YOU GOTTA KEEP ON KEEPING ON;
even with the feeling
that you're gonna keep losing
you've gotta come back strong

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

☄ Oh, you no longer fear when your heart’s turned to gold - T.C.G.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PRIMAL FEAR
» 'FROM FEAR TO ETERNITY: THE BEST OF 1990-2010' le 06 Juin 2011
» Talking Heads - Fear of Music (1979)
» The Bats - Fear Of God (1991)
» Snak The Ripper - Fear Of A Snak Planet (12.24.2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemical Reaction :: ONCE UPON A TIME :: Ⅱ . PRESENTATION :: ⅰ . Accepted-